Pré­cis de Magie Végé­tale

.

L’Huile de Magnésium

Ilogo hdml ne s’agit pas à pro­pre­ment par­ler d’une huile, mais d’une solu­tion d’eau sat­urée en mag­né­sium. Ce pro­duit est classé sci­en­tifique­ment comme une huile bien qu’il n’ait pas de pro­fil lipidique, au même titre que les huiles essen­tielles. L’eau sat­urée en mag­né­sium acquiert une tex­ture huileuse et laisse la peau sèche. Elle n’a pas d’odeur.

L’entreprise Zech­stein Inside qui exploite cette manne souter­raine depuis les années 70, a com­mencé par com­mer­cialiser ses pro­duits pour des appli­ca­tions indus­trielles. Les recherches sur la santé ont com­mencé dans les années 80, et c’est dans les années 2000 que l’huile de mag­né­sium a pu être util­isée pour la santé humaine.

D’abord recon­nue aux Etats-​Unis pour ces bien­faits sur la mus­cu­la­ture des sportifs, elle est com­mer­cial­isée en France par Daniel Heart, un natur­opathe améri­cain qui crée en 2013 son site : aucoeur​de​stra​di​tions​.com afin de la dif­fuser dans l’hexagone.

Extrac­tion

mer-zechsteinL’huile de mag­né­sium est extraite de la Mer Zech­stein. Cette anci­enne mer souter­raine d’une super­fi­cie d’un mil­lion de km2, se situe à deux kilo­mètres de pro­fondeur, aux Pays-​Bas. Elle est âgée de 250 mil­lions d’années. C’est une source naturelle riche en chlorure de mag­né­sium de haute qual­ité ainsi que d’une ving­taine d’oligo-éléments. Son orig­ine la pro­tège de la pol­lu­tion atmosphérique.

De l’eau est envoyée sous terre où elle se mélange avec les résidus sédi­men­taires de cette mer pétri­fiée. L’eau est ensuite réupérée à la sur­face. Sa dilu­tion est naturelle­ment à 31% de chlorure de mag­né­sium. L’extraction est écologique et l’eau util­isée dans les envi­rons est rem­placée par l’entreprise, société en par­tie fondée par le gou­verne­ment hollandais.

L’huile de mag­né­sium est ensuite embouteil­lée sans aucun addi­tif. Les bouteilles sont en verre bleuté de fab­ri­ca­tion française. Le texte émaillé présent sur les bouteilles est réal­isé à base d’argile.

L’huile de mag­né­sium n’a pas de label biologique; le mag­né­sium étant un minéral, il n’est pas cul­tivable. Il ne peut donc pas obtenir de cer­ti­fi­ca­tion, tout comme l’argile. Par con­tre, elle est livrée avec des cer­ti­fi­cats d’analyses de pureté pour chaque lot ainsi que son cer­ti­fi­cat d’origine européenne (Pays-​Bas).

L’efficacité de son absorp­tion cutanée a été pub­liée par l’European jour­nal for nutraceu­ti­cal research.

Util­i­sa­tion

Il s’agit d’un com­plé­ment en mag­né­sium qui s’utilise en appli­ca­tion externe, par voie cutanée : Etaler quelques gouttes d’huile de mag­né­sium sur la peau une ou deux fois par jour ou plus selon les besoins.

Utiliser de manière pro­gres­sive. Met­tre un peu d’huile de mag­né­sium dans un rame­quin, trem­per les doigts puis appli­quer sur l’abdomen le soir au coucher trois jours de suite. On peut par la suite l’utiliser sur d’autres par­ties du corps (ven­tre, jambes, ais­selles si non rasées, cuir chevelu, bouche, etc…).

Il est idéal de met­tre de l’huile de mag­né­sium sur les abdom­inaux le soir avant de se coucher et laisser agir toute la nuit. Pour que l’absorption soit effi­cace, il faut laisser l’huile de mag­né­sium sur la peau au moins vingt min­utes avant de se laver.

Un fla­con de 200ml cor­re­spond à une cure d’environ deux mois.

Indi­ca­tions particulières

Les enfants à par­tir de 5 ans et les femmes enceintes peu­vent utiliser l’huile de mag­né­sium diluée à 50% d’eau sur les jambes.

Par­fois, après appli­ca­tion de l’huile de mag­né­sium, on peut ressen­tir des picote­ments. Ce picote­ment sig­nale un besoin en mag­né­sium. 75% de la pop­u­la­tion a une carence en mag­né­sium. Ces picote­ments sont ressen­tis surtout sur les peaux sen­si­bles, à prob­lèmes ou sujettes aux rougeurs.

Pour habituer son corps, diluer l’huile de mag­né­sium dans de l’eau lors des pre­mières appli­ca­tions. On peut réduire pro­gres­sive­ment la dilu­tion au fur et à mesure de l’utilisation de l’huile de magnésium.

Une zone sen­si­ble peut être traitée à dis­tance. Par exem­ple, un prob­lème de peau peut être amélioré par une appli­ca­tion quo­ti­di­enne sur l’abdomen.

On peut aussi la mélanger dans de l’huile d’amande douce ou de l’huile vierge de coco. En ajoutant quelques gouttes d’huile essen­tielle de camomille, on favorise la détente.

Il n’est pas per­mis de con­seiller un usage interne car l’huile de mag­né­sium est con­sid­érée comme un cos­mé­tique. Si toute­fois le pro­duit était avalé, il aurait sim­ple­ment un effet lax­atif. Cer­taines per­son­nes témoignent de son util­i­sa­tion en interne à la place du nigari. Ils effectuent alors des cures de mag­né­sium en la dilu­ant dans de l’eau, de la soupe, ou dans un yaourt.

Con­ser­va­tion

L’huile de mag­né­sium se con­serve à l’air libre et à tem­péra­ture ambiante. Elle peut être trans­vasée dans un fla­con spray et être ainsi vaporisée.

Les bien­faits de l’huile de magnésium

  • Anti-​stress
  • Relax­ante, cica­trisante, régénérante
  • Favorise la récupéra­tion mus­cu­laire et la sou­p­lesse articulaire
  • Soin cutané, capil­laire et den­taire (en bain de bouche)
  • Cure de mag­né­sium sans fatigue des reins

Appli­ca­tions

  • Pour les maux d’hiver et les maux de gorge : gar­garismes pen­dant cinq min­utes et appli­ca­tion sur la gorge et le thorax
  • Appli­ca­tion sur les bou­tons de fièvre, dans les fos­ses nasales en cas de boutons
  • Appli­ca­tion sur les pieds le soir et sur les jambes le matin
  • Appli­ca­tion sur les mains et les pieds froids
  • Appli­ca­tion sur tout le corps au moins trente min­utes avant de se doucher. Se rin­cer à l’eau en évi­tant de met­tre du savon sur les zones où l’huile de mag­né­sium a été appliquée
  • Appli­ca­tion sur les tem­pes en cas de maux de tête
  • Appli­ca­tion avant et après le sport pour la pré­pa­ra­tion et la récupéra­tion des muscles
  • Appli­ca­tion en cas de douleurs, cram­pes, inflam­ma­tions, ten­dinites, jambes lourdes
  • Bain de bouche, pure ou diluée, pour un hygiène den­taire et cica­triser les gencives
  • Appli­ca­tion pour aider à la cica­tri­sa­tion des plaies, pour l’acné
  • Appli­ca­tion pour favoriser la méditation

Quelle est la dif­férence entre les sels de Nigari et l’huile de mag­né­sium Zech­stein inside ?

Le nigari est japon­ais. C’est une source de mag­né­sium de qual­ité incer­taine depuis Fukushima. Le nigari est chauffé à de hautes tem­péra­tures (160°) engen­drant de l’acide chloridrique.

Il est issu de la mer ouverte. Il con­tient donc des métaux lourds con­cen­trés dans les sels. Même si le taux est en dessous du seuil de tolérance européen, leur présence n’est pas négligeable.

En usage interne, le nigari fatigue les reins, a un effet lax­atif agres­sif et peut provo­quer des cal­culs à long terme.

zechstein-logoL’huile de mag­né­sium Zech­stein inside est un pro­duit européen de grande pureté. Elle est issue d’une mer souter­raine éloignée de toute pol­lu­tion. Totale­ment naturelle, elle n’est ni chauf­fée, ni raf­finée. Son usage externe per­met l’absoption du mag­né­sium par la peau tout en respec­tant les reins et per­met de cibler l’apport de mag­né­sium par zone.

logo hdm

huile-magnesium
Où trou­ver cette huile miracle ?

Une liste de mag­a­sins sur : www​.aucoeur​de​stra​di​tions​.com

On peut la com­man­der sur divers sites inter­net, notam­ment : www​.navoti​-shop​.com



Aver­tisse­ment

Sta­tis­tique­ment 75% de la pop­u­la­tion est en manque de mag­né­sium. Cela ne sig­ni­fie pas pour autant que ce pro­duit sera béné­fique pour tout le monde. Assurez-​vous au préal­able auprès d’un thérapeute com­pé­tent que la con­som­ma­tion de mag­né­sium peut vous être bénéfique.

Atten­tion, si vous avez de graves prob­lèmes rénaux, ou si vous êtes sous dial­yse ou si vous êtes atteint de myasthénie grave, éviter les com­plé­ments de mag­né­sium. Pru­dence en cas d’insuffisance sur­ré­nali­enne aiguë ou d’hypotension.

Ce pro­duit n’est pas des­tiné à diag­nos­ti­quer, traiter, guérir ou prévenir la mal­adie. Si vous êtes malade, con­sul­tez votre médecin.